RS#6 – La création artistique à l’heure de l’effondrement

RS#6 – La création artistique à l’heure de l’effondrement

La Sorbonne

Conférence

Art contemporain

Le Carreau du Temple

2 Rue Perrée,
75003 Paris

Entrée gratuite avec réservation
2 heures

Temps moyen sur place

À propos

Les affinités entre arts et sciences, y compris les sciences de l’environnement, ne datent pas d’hier. Premièrement, les deux domaines sont corrélés au concept de patrimoine : l’art, au patrimoine matériel ; l’environnement, au patrimoine naturel. Cette notion véhicule une même préoccupation de sauvegarde du passé et de transmission aux générations futures.

Cycle thématique de débats-conférences accueilli pour la quatrième saison au Carreau du Temple, Les Rencontres de la Sorbonne proposent cette année de considérer la place de l’art dans la lutte contre les dysfonctionnements écologiques.

Les motifs apocalyptiques ont traversé les époques et ont été des thématiques récurrentes chez les artistes. Épidémies, guerres, catastrophes naturelles...l'angoisse de la fin et la conscience de l'impermanence de la vie humaine expliquent peut-être la réactualisation de ces motifs à travers les âges. Aujourd'hui, l'angoisse climatique ressentie par un nombre d'individus grandissant ne serait-elle finalement pas la reconvocation de ce mal-être inhérent au genre humain ?

Dans le contexte actuel de la destruction des écosystèmes, de l'appauvrissement des ressources, de la montée des eaux, et face à un système capitaliste qui persiste dans ses logiques court-termistes, l'angoisse de l'effondrement n'a jamais été aussi forte. Comment se positionnent cette fois-ci les artistes ? Comment traduisent-ils cette angoisse et cette urgence ? Comment l'art peut-il encore aider à donner du sens ? Et comment penser une autre fin du monde ?

Pour la dernière conférence du cycle, nous appellerons nos intervenants à convoquer de nouveaux registres émotionnels, de nouveaux rapports entre humains et non-humains, de nouvelles manières de penser le monde et les pratiques.